Bulletins du Front

Nos dossiers

Fermer Adresse de référence

Fermer Bruxelles

Fermer Denis Uvier

Fermer Flandre

Fermer France

Fermer Logement

Fermer Morts de la rue

Fermer Nos revendications

Fermer Squat

Fermer Videos

Fermer Wallonie

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
141 Abonnés
Nouvelles


+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
+ Année 2010
+ Année 2009
+ Année 2008
+ Année 2007
Visites

 677760 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Nouvelles


Service Lutte contre la Pauvreté - par jean le 18/11/2017 @ 15:09



Présentation, devant la secrétaire d'Etat Zuhal Demir du travail de deux années au sein du ervice de Lutte contre la Pauvreté. Pour rappel, ce service a été créé à la force des poignets pas les véritables associations dans lesquelles les Pauvres prennent la parole. Un rapport tous les deux ans et qui reprend très fidèlement ce qui a été ditpas les personnes concernées.

Ce vendredi présentation devant la secrétaire d’État Zuhal Demir et du comité d’accompagnement du résultat de toutes nos réunions à Bxl dans les locaux de Unia. Comité d’accompagnement : Marc Otjac, Georges Vandekerkhove, Diane Moras , Netwerk, Réseau wallon et moi comme représentant des assos. où le pauvres prennent la parole.


-          Le rapport, les conclusions et recommandations seront bientôt publiées pour tous

-          En lisant le projet, nous avons tous (surtout les 4 assoc.) été terriblement surpris par la qualité du travail : le rapport reprend exactement tout ce qu’on a dit au cours de ces fameuses réunions. C’est la 1° fois où cela semble complet. Le Service a reçu les félicitations de tout le comité d’accompagnement et le Service a surtout félicité les associations et toutes celles et ceux qui ont donné de leur temps pour participer aux 10 réunions en 2 ans. BRAVO ET FÉLICITATION AN NOUS TOUTES ET TOUS : même si on ne pouvait pas être chaque fois présent aux rencontres

-          La grosse remarque a été que ce rapport n’est pas assez précis ni complet, il faudrait aussi ajouter tout ce que les administrations ont déjà fait, des informations qu’il faut encore vérifier etc… Julien Vangeersdom : « on a l’impression qu’il n’y a pas eu de dialogue avec les administrations respectives ». Réponse : « pour une fois, c’est la parole des + pauvres qui s’est exprimée et qui vous interroge ! Continuons le dialogue ou la négociation !»

Conclusions :

-          Il semble acquis qu’il faut donc continuer le travail, reprendre chapitre par chapitre, mais cette fois en petits groupes et avec les administrations concernées. Le rapport de cette année ressemble à la base de la fondation d’une maison qui doit être construite. Ce rapport a la même valeur que le Rapport Général sur la Pauvreté de 1991et qui a été le début de toute cette aventure.

-          On demande que lors d’une proposition de loi, il y ait chaque fois un groupe de travail pour étudier les effets pervers possibles pour les + démunis. Réponse du cabinet du 1° ministre : ça existe, mais pas très efficace et difficile !

-          PROPOSITION : que ce rapport soit présenté au 1° ministre, car il touche tous les secteurs de la vie et donc tous les ministres. C’est donc au 1° d’assumer et ensuite de dispatcher dans les divers groupes. Comme Florence Pottiez (conseillère du 1°) était présente, elle a reconnu que cela valait la peine et que cela pourrait peut-être se faire


Moralité : Ouf, on a transpiré avec toutes ces réunions, mais même si notre présence était en pointillé, cela n’a pas été inutile. On débouche la bouteille de champagne virtuelle !





Interdiction de lieu à Mons - par Le_Babelleir le 06/11/2017 @ 10:16

C’est incroyable mais vrai : en octobre de cette année, le bourgmestre de Mons a fait distribuer à une vingtaine d’habitants de la rue ou de mancheurs, une lettre d’avertissement. En résumé, il les accuse d’avoir plusieurs fois troublé sa bonne ville par des comportements gênants : alcool, bruit et même habillement.


Il les prévient que s’ils continuent malgré ses avertissements, il prendra une « interdiction de lieu ». En français, cela veut dire que le simple fait de se trouver assis sur un banc public occupé à lire un journal, serait un acte passible de poursuites.


À Namur, Ludwig a déposé plainte contre la ville parce qu’elle l’empêchait de faire la manche pendant 3 mois d’été. Le motif est clair : la ville m’a empêché de gagner ma vie !
Face à cette guerre déclarée contre les plus démunis des villes, il serait temps de nous grouper pour envisager des actions de résistance.
 


Namur attaquée en justice par un SDF - par jean le 31/10/2017 @ 19:43

Une première dans la lutte des plus démunis pour le respect de leurs droits.

 

Hier mardi 30 octobre, Ludwig qui avait créé un groupe de sdf (mendiants d'humanité) a déposé plainte contre la ville de Namur. L'objet de la plainte : la loi anti-mendicité votée par la Ville pendant les vacances l'a empêché de mendier, et donc de compléter ses revenus. En fait, en faisant la manche, il avait aussi la possibilité d'aider d'autres SDF qui n'avaient aucun revenus.

La plainte a été déposée au tribunal en bonne et due forme et sera examinée dans un délai raisonnable. L'avocat invoque le droit à la vie décente qui est inscrit dans la Constitution, ainsi que la liberté de travail.

Il demande 20.000 € de dédommagement, mais en privé, il confie qu'il retirera sa plainte si la ville abandonne totalement et définitivement toute atteinte  la mendicité.

 

A voir : mettre sur la 18° minute : https://www.rtl.be/tv/rtltvi/replay/31-10-2017-rtl-info-13h-31-octobre-2017

 

 

 

 

 

 

 


Mons résiste à la lute anti-SDF - par jean le 29/10/2017 @ 09:10


Personne ne comprend ce qui se passe à Mons depuis quelques années : une vrai chasse contre les plus démunis, sdf et squat. Ce samedi soir , une "marche souvenir" a rassemblé une petite centaine de personnes dans les rues de Mons à l'occasion de l'anniversaire du décès de Mike, victime d'un abcès dentaire ! De nombreux faits ont été dénoncés :

- le terrain "donné" au sdf pour s'installer avait été accueilli avec joie il y a deux ans. MAIS des visites régulières et le soutient des autorités n'est jamais venu. Mais le plus grave, c'est qu'en réalité ce terrain était très marécageux et innondé à chaque grosse pluie. C'est ce qui a entraîné des maladies, des désordres t finalemnt la fermeture. On dirait qu'en "donnant" ce terrain, la ville voulait se débarasser définitivement des SDF

- il y a quelques mois, tous les "mancheurs" ont reçu une lettre personnalisée lesprévenant que s'ils continuent à faire la manche dans le centre de Mons, ils seraient arrêtés et emprisonnés.

- fectivement, les personnes qui font la manche ou qui semblent être sdf ou qui sont mal habillées sont interpellées, fouillées, éjectées de l'endroit ou même arrêtées provisoirement.

- les squats sont régulièrement fermés, les personnes expulsées

- dernièrement un sdf avait croisé le bourgmestre et lui avait demandé un logement. Réponse de ce dernier : "vous êtes de Bruxelles ? Hé bien vous devez y retourner".


La marche s'est terminée par une courte prise de parole et une prière : "Odieu tout puissant maître de la ville. Nous les puants, les gueux et les marginaux, nous implorons ta clémence pour nous rendre le droit à la vie que tu nous a volée. Pourquoi l'as-tu fais ? Simplement pour pouvoir remplir tes urnes au moment des élections. Nous rendons grâce pour toutes tes décisions bienveillantes en faveur des nantis. Nous te demandons d'en faire autant pour nous les pauvres, les pécheurs, les puants comme il est dit. Donnes-nous des douches, des maisons, des éducateurs de rue authentiques et avec des moyens......"


Voir la prise de parole finale par Nadia Dupont : https://www.facebook.com/search/top/?q=solidarit%C3%A9%20sdf%20-mons%20%26%20personnes%20d%C3%A9munies.









Circulaire adresse de référence - par jean le 24/10/2017 @ 21:23

 

Après la création de l'adresse de référence dans les années 2.000 grâce en grosse partie à l'effort des personnes sans domicile, on croyait le travail terminé. Malheureusement nous sommes confrontés à deux grands problèmes :

- au fur et à mesure des années, de nombreux CPAS mettent de plus en plus d'obstacles en violation à la loi ! Quand on leur dit, la réponse est "allez au tribunal de paix" ! Qui aura le courage d'attaquer la main qui "vous aide" ?

- l'image des SDF a profondément changé. Il y a 20 ans, on parlait principalement de personnes qui vivent à la rue. Aujourd'hui ce n'est plus que la moitié. En d'autres mots probablement 50% des personnes qui n'ont pas un domicile privé sont hébergées provisoirement chez des amis ais gardent leurs droits en étant domiciliés au CPAS. Et là aussi il y a de nombreux problèmes.

C'est pourquoi, depuis 3 ans, nous remuons ciel et terre pour que le fédéral se penche sur le problème. Heureusement, nous avons pu intéresser le réseau flamand de lutte contre la pauvreté qui a pris nos revendications très au sérieux, et dans la foulée, on intéressé le réseau bruxellois et wallon.

C'est grâce à ces alliances qu'in groupe de travail s'est mis en route au niveau du 1° ministre. Ce matin, nous étions invités à donner notre avis sur un broullon de circulaire. L'administration de l'Intérieur et celui des affaires sociales étaient là, ainsi que deux CPAS.

Nous avons l'impression d'avoir été entendus, car il y aura encore plusieurs rencontres afin de finaliser cette circulaire, mais rien ne dit ce que sera le résultat.

 

 

 

 

 




Journée Mondiale Habitat : Charleroi - par jean le 02/10/2017 @ 21:21

Comme chaque année, plusieurs associations se se jointe à l'action mondiale pour l'habitat. Charleroi n'a pas manque le rendez-vous :


 https://www.facebook.com/profile.php?id=100004204863403&sk=photos&collection_token=100004204863403%3A2305272732%3A69&set=a.856367847846703.1073741893.100004204863403&type=3






Mendicité Namur sur Canal C - par jean le 23/09/2017 @ 09:49


Très bon interview de Ludwig à Namur et le projet d'autogestion d'un groupe.

http://www.canalc.be/un-nouveau-toit-pour-les-sdf/


La réponse du bourgmestre tombe à côté de la question : un CDH comme Benoît Lutgen ?









 


Namur : expulsion retardée, mais..... - par jean le 01/09/2017 @ 18:07



Les personnes qui avaient occupé un immeuble vide à Namur ont reçu l'ordre de quitter ce vendredi à 10h. Rien ne s'est passé, c'est probablement pour samedi ou lundi. Voir analyse de l'UL des Marolles


 http://ulsaintgilles.canalblog.com/archives/2017/08/22/35608445.html





Casier judiciaire pour squatteurs ? - par jean le 16/08/2017 @ 20:48

SI LA LOI ANTISQUAT EST VOTEE = CASIER JUDICIAIRE POUR LES SQUATTEURS


La mobilisation a été musclée au niveau du 123 rue Royale et quelques autres associations qui ont réussit à ce que les partis d'opposition introduisent de nombreux amendements afin de bloquer le projet de loi. Ils ont même réussi à être entendus par la commission parlementaire où ils ont très bien défendu la cause.

Mais il ne faut pas se faire d'illusion, avec la NVA et le MR, le drame de Gent est l'occasion de faire passer cette loi. Cette fois,le Juge de Paix n'a plus rien à voir, plus de conciliation possible, c'est le Procureur du Roi qui directement envoie la police appréhender les gars qui occuperaient illégalement un logement. Arrestation tribunal, condamnation et..... inscription au casier judiciaire. Ca veut dire que si le gars va chercher un certificat de bonne vie et moeurs !!!! Or de plus en plus, ce certificat est demandé pour avoir du boulot, même à durée déterminée !

Les députés de la Commission Parlementaire n'y ont même pas fait allusion, pour eux, les squatteurs sont tous des alcooliques ou des drogués qui détruisent le bâtiment. Or, plus d'une fois, actuellement, quand l'affaire vient devant le juge de paix, ce dernier essaie de persuader le proprio qu'il a intérêt à accepter un contract d'occupation à titre précaire. C'est bien pour lui, car au moins il connaît les gars et il est certain que le bâtiment sera entretenu et chauffé en hiver.

La loi risque d'être votée en septembre, sauf si.....les milliers de squatteurs envahissaient le 16 rue de la Loi, mais çà  !


 



 


La Lutte contre les plus pauvres s'intensifie - par jean le 05/08/2017 @ 18:18

 
 
LA LUTTE CONTRE LES PLUS PAUVRES S’INTENSIFIE
Faut bien augmenter le nombre de milliardaires
 
Occuper un immeuble vide, même depuis 10 ans devient un délit. C’est le Procureur du roi qui expulse et vous condamne comme un voleur.
 
Chasse à celles et ceux qui font la manche
Ces fainéants de chômeur, il faut les pousser à accepter « librement » de travailler pour rien et sans assurance pour le trajet
 
Levée du secret professionnel des AS pour lutter contre la criminalité. Demain ce sera aussi les médecins…. pour mieux lutter contre les pauvres
 
Il faut aller plus loin que la loi et ajouter des conditions supplémentaires pour « coincer » ces fainéants qui reçoivent le RIS : preuves de recherches d’emploi, d’inscription en formation, d’apprentissage d’une deuxième langue, composition de ménage, acte de naissance de l’enfant….
 
Un SDF qui est bien habillé est un faux SDF : Monsieur, vous êtes trop bien habillé pour être SDF (entendu dans 2 CPAS différents)
 
Il faut faire crever ces gars qui sont hébergés provisoirement chez des amis en les obligeants à s’y domicilier, donc à entrer dans la composition de ménage : vous êtes dans votre famille, exiger le bail de celui qui vous héberge, ici cela n’existe pas, on ne sait pas vous localiser sur notre commune puisque vous dormez sur un parking dans votre voiture, et demain…
 
Colbert ou autre ministre des finances au roi Louis... en France : taxons les pauvres, sire, ils ont pus nombreux
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin


Liens utiles

+ Associations partenaires du Front commun des SDF
+ Sources d'informations
+ Associations
+ Infos
+ maisons d'accueil Bxl et Wallonie
Haut Bas