Bulletins du Front

Nos dossiers

Fermer Adresse de référence

Fermer Bruxelles

Fermer Denis Uvier

Fermer Flandre

Fermer France

Fermer Logement

Fermer Morts de la rue

Fermer Nos revendications

Fermer Squat

Fermer Videos

Fermer Wallonie

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
142 Abonnés
Nouvelles


 -  Année 2018
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
+ Année 2010
+ Année 2009
+ Année 2008
+ Année 2007
Visites

 688710 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Nouvelles


ANDRÉ NOUS A QUITTES - par le 12/04/2018 @ 17:42

deces_andre.jpg

 

     C’est avec regret mais également un certain soulagement que nous devons vous annoncer le décès d’André Uytrelst. Il nous a quitté probablement fin de la semaine dernière. André était très susceptible, n’aimait pas être contredit et voulait absolument être respecté dans ce qu’il faisait et en réunion. C’est probablement ces traits de caractère qui l’on poussé à se laisser lentement aller vers un au-delà auquel il ne croyait d’ailleurs pas.
 
     En effet, depuis la fin 2017, il avait attrapé deux fameux coups de massue : 
 
            - Une solide tendinite à l’entrejambe, il ne savait plus rapprocher sa jambe droite et marchait la jambe raide. C’est ainsi qu’il n’assistait plus à aucune réunion, ne savait plus faire la manche le dimanche et… difficulté de monter chez lui au 1° étage.
- L’autre coup de massue, c’est que suite à une dispute avec son propriétaire concernant les tâches croissantes de moisissures + prix du loyer, son propriétaire avait fait venir un container blanc pour vider entièrement sa chambrette, il dormait à terre avec mille difficultés pour se relever
 
 
       Après avoir accepté de l’aide deux fois en mars, il avait coupé tous les ponts, ne répondait plus ni au GSM, ni aux coups portés à sa porte : il ne voulait plus qu’on s’occupe de lui (c’est ce qu’il m’avait dit en mars), et s’est laissé mourir. En 2016 lors de la rencontre concernant la « mise en danger », André avait été clair : je revendique le droit de mourir dignement. 
 
Je regrette profondément son départ, car malgré son caractère, André était très sensible et touchant, on a passé de très bonnes heures ensemble ; et c’est à contrecœur que je ne me suis pas acharné en appelant la police beaucoup plus tôt. Aujourd’hui, malgré les larmes aux yeux, je me sens soulagé pour lui.
 
 
Jean Peeters
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



Liens utiles

+ Associations partenaires du Front commun des SDF
+ Sources d'informations
+ Associations
+ Infos
+ maisons d'accueil Bxl et Wallonie
Haut Bas