Bulletins du Front

Nos dossiers

Fermer Adresse de référence

Fermer Bruxelles

Fermer Denis Uvier

Fermer Flandre

Fermer France

Fermer Logement

Fermer Morts de la rue

Fermer Nos revendications

Fermer Squat

Fermer Videos

Fermer Wallonie

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
140 Abonnés
Nouvelles


+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
 -  Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
+ Année 2010
+ Année 2009
+ Année 2008
+ Année 2007
Visites

 667906 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Nouvelles


Moins de minimexés dans les grandes villes !!! - par jean le 03/05/2013 @ 12:09

 


Oui, c'est l'administration fédérale qui l'affirme, c'est pas nous ! Voir la déclaration  :  

www.lalibre.be/actu/belgique/article/813169/le-nombre-de-beneficiaires-du-cpas-augmente.html


Explications
 : ou bien c’est parce que les CPAS des grandes villes sont plus performants pour procurer du travail avec un contrat à durée indéterminé aux gens au RIS, ou bien c’est parce que gens acceptent n’importe quoi comme conditions de travail sous peine d’être exclus, ou bien c'est parce que certains étrangers n'y ont plus droit, ou bien c’est parce que dans ces grandes viles, on exclut plus facilement du RIS que dans les régions au « revenu médian plus faible ». Ou bien un peu des quatre.
Nos indicateurs à nous penchent pour la troisième hypothèse : l’exclusion pure et simple du RIS. Et nous avons plusieurs exemples : des personnes qui ont été exclues de tout revenu du RIS pendant 6 mois et bien plus parfois pour motif de « fraude sociale». Il y a peu de temps encore, ces personnes sanctionnées avaient au moins la possibilité de demander une aide financière d’urgence chaque mois. Aujourd’hui, c’est un NIET retentissant : non, vous n’aurez rien : zéro/zéro!
 
Nombre de personnes se retrouvent donc, comme il y a 20 ans, avec zéro franc en poche pendant des mois. C’est ce que nous avons appelé : la disproportionalité des sanctions.

Selon nos informations, à l’antenne « jeunes » du CPAS  de Liège on est passé de 2000 jeunes aidés à 1500 alors que l’ont sait que l’accroissement de la pauvreté augmente ainsi que le taux de chômage des jeunes, des exclusions du chômage, et  le fait qu’un tiers des bénéficiaires du RIS au niveau national a moins de 25 ans

A la question de savoir si la Constitution belge accepte que un
 Belge vivant en Belgique puisse être condamné à zéro euro pour vivre, la réponse du Fédéral a été : seul le Président du CPAS a le pouvoir de décision.

Qui aurait le culot, mais surtout le temps et l'énergie pour l'attaquer en justice ??   biggrin















 
 



 
 



Liens utiles

+ Associations partenaires du Front commun des SDF
+ Sources d'informations
+ Associations
+ Infos
+ maisons d'accueil Bxl et Wallonie
Haut Bas