Bulletins du Front

Nos dossiers

Fermer Adresse de référence

Fermer Bruxelles

Fermer Denis Uvier

Fermer Flandre

Fermer France

Fermer Logement

Fermer Morts de la rue

Fermer Nos revendications

Fermer Squat

Fermer Videos

Fermer Wallonie

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
141 Abonnés
Nouvelles


+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
 -  Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
+ Année 2010
+ Année 2009
+ Année 2008
+ Année 2007
Visites

 679297 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Nouvelles


PRÉSUMÉS COUPABLES - par jean le 17/03/2014 @ 10:54

PRESUMES COUPABLES
 
En justice, habituellement, le prévenu, même si les preuves sont nombreuses, est toujours « présumé innocent ». Par contre, depuis deux ou trois ans, les demandeurs d’emploi ou les minimexés qui osent s’adresser à leur organisme sont directement suspectés de fraude.
 

Directement, malgré votre âge, on vous menace de suspension parce que vous ne rapportez pas suffisamment de preuves de recherche de travail, et après un temps, vos allocations vont même diminuer. Idem pour le gars qui demande un « minimex » (RIS) : surveillance du compte bancaire, inspection  de l’habitation,  recherche de travail…
.
Et si par malheur vous êtes sans domicile et que vous demandez une adresse de référence, vous êtes automatiquement suspect de fraude. Et dans certains CPAS, si vous avez le malheur d’être hébergé par un ami ou un membre de famille, vous risquez d’être domicilié chez cette personne, car coupable d’avoir voulu tricher.
Plusieurs CPAS ont même engagé des Assistants Sociaux pour vérifier si à 02h du matin, vous êtes bien au lieu que vous avez indiqué pour dormir. D’autres CPAS vont même plus loin, en demandant à la police de faire ces contrôles. Et si vous êtes absent deux fois de suite, vous perdez votre adresse de référence.
 C’est bien la preuve que de plus en plus, les allocataires sociaux, surtout chômeurs et minimexés sont considérés comme suspect ou même coupables, dès qu’ils franchissent la porte du bureau, alors qu’en justice, c’est le contraire !

 
La faute à qui ?
 
les CPAS commencent à licencier du personnel alors que les « clients » sont de plus en plus nombreux. C’est cela qui les motivent à exclure et à pénaliser de plus de en plus de gens. Faute à la crise ou à l’avidité des banquiers et le manque de sérieux de politiciens ?
Il ne faut pas oublier en effet que pour sauver l’ancienne banque « Dexia/ex-Crédit Communal », les communes belges avaient été invitées à y déposer leurs capitaux. Manque de pot, Dexia fait faillite ! Les Communes ne profiteront jamais des intérêts et ont même perdu leur capital ! Conclusion : terribles difficultés pour les Communes qui évidemment diminuent les subsides à leurs CPAS.
Et pendant ce temps, les dirigeants de Belfius (nouveau nom de Dexia) n’ont pas honte de s’octroyer des primes sur le dos des Communes et des CPAS évidemment ! 














Liens utiles

+ Associations partenaires du Front commun des SDF
+ Sources d'informations
+ Associations
+ Infos
+ maisons d'accueil Bxl et Wallonie
Haut Bas