Bulletins du Front

Nos dossiers

Fermer Adresse de référence

Fermer Bruxelles

Fermer Denis Uvier

Fermer Flandre

Fermer France

Fermer Logement

Fermer Morts de la rue

Fermer Nos revendications

Fermer Squat

Fermer Videos

Fermer Wallonie

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
141 Abonnés
Nouvelles


+ Année 2017
 -  Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
+ Année 2010
+ Année 2009
+ Année 2008
+ Année 2007
Visites

 679297 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Nouvelles


Les SDF sont dangereux, Sécuritas (G4S) les surveille - par Jean le 10/10/2016 @ 12:20


LES SDF SONT DANGEREUX. DÉSORMAIS LE GROUPE G4S (EX-SÉCURITAS)  S’OCCUPE D’EUX : GAND ET ANVERS POUR COMMENCER


Incroyable mais vrai. Depuis un temps déjà, c’est le groupe Sécuritas qui gère le centre d’accueil pour réfugiés à Gand. Certains sont convaincus que ces demandeurs d’asile sont dangereux, et donc il faut une milice privée pour les surveiller ! Désormais à Anvers, c’est l’accueil de jour pour personnes vivant dans la pauvreté De Vaart  qui sera placé sous la surveillance de G4S.

Ceci n’est pas une grande surprise. Depuis une dizaine d’années déjà à Anvers, l’aide pour les personnes sans-abri va de pair avec des mesures répressive, et Anvers joue ici un rôle précurseur. C’est une entreprise autonome Samen Leven  (Vivre Ensemble, rien à voir avec l’action en Wallonie) : une fusion entre les Affaires sociales et la  Sécurité Intégrale, qui dirige et gère les trajets des personnes à suivre selon le concept multisectoriel.  Cela signifie que les domaines politiques et administratifs doivent échanger leurs informations : santé, enseignement, CPAS, police, procureur... . Cette manière de fonctionner sera bientôt généralisée à toute la Belgique, et elle est inscrite dans l’Accord Gouvernemental.

Pour ce qui concerne les sans-abri et les mendiants avec une problématique multiple, le gouvernement mettra en place un cadre légal visant un renforcement des autorités locales suivant une approche multisectorielle (justice, sécurité, santé, CPAS etc…) Dans ce cadre l’aide ou l’accueil résidentiel pourront être envisagés dans une perspective de réinsertion.

L’approche multisectorielle est un élément clé dans concept de sécurité Intégrale : Note Cadre sécurité Intégrale 2016-2019 ans l’accord gouvernemental. Le raisonnement est très simple : le social a failli et maintenant c’est le tour à la sécurité. La pauvreté est la racine du crime. Donc il faut surveiller de près la pauvreté pour ne pas avoir de crime dans le futur. Ce qu’ils appellent la prévention sociale ! En ce qui concerne les sans-abri, il faut les faire disparaître.


Stratégie

Si on voulait être cyniques, on pourrait dire que la ville d’Anvers a laissé pourrir la situation dans ce fameux centre d’accueil. En effet dans ce centre où on peut faire la lessive, prendre une douche, avoir un café et parfois à manger, la situation s’est dégradée d’années en années. Et donc, suite à cette dégradation programmée ou pas, c’est avec empressement que la ville après un appel d’offre, a attribué le marché, non plus au CAW (genre de Relais Social), mais à cette entreprise chargée en général de la protection contre les individus dangereux : transport de fonds, protection de certains bâtiments, de sites dangereux etc …


G4S : QUI SOMMES-NOUS ?

Texte trouvé sur leur site : G4S est le leader mondial en solutions de sécurité, fournisseur spécialisé des processus d’affaires dans les secteurs où les risques de security et safety sont considérés comme une menace stratégique.

Le centre d’accueil de réfugiés à Gand est déjà géré par G4S qui est une société privée ; d’ici peu c’est le centre d’accueil des SDF à Anvers qui le sera. Donc cette entreprise privée pourra encore s’étendre et risque, dans les années prochaines, prendre en main tout un secteur associatif non seulement en Flandres, mis dans toute la Belgique : « Sécurité Intégrale oblige » diront les politiques.

Sur leur site web, la société essaie de se vendre : Le chiffre d'affaire du groupe belge a atteint les 350 millions € en 2014. Le groupe emploie 6.000 collaborateurs en Belgique exclusivement pour des activités de sécurité. Le groupe belge met en œuvre une flotte de plus de 900 véhicules pour ses activités de transport, logistique, service de sécurité mobile et maintenance. Les services du groupe sont présents dans l'ensemble de l'économie belge, grâce à une couverture nationale pour toutes les activités. G4S sert des clients institutionnels, industriels, tertiaires, PME, indépendants et particuliers. Pour chacun de ces groupes une solution appropriée de sécurité est proposée. G4S dispose de filiales opérationnelles dans plus de 100 pays et emploie plus de 611.000 membres de personnel. G4S est le plus important employeur coté à la bourse de Londres.  Ça laisse rêveur !!!


SDF et pauvres sont un danger public

Qu’ils soient Belges ou personnes en situation illégale, les milliers de personnes qui n’ont pas de logement privé, qui ne rentrent pas dans l’économie publique sont un danger potentiel contre lequel la société doit se protéger, et dépenser l’argent public comme on le fait pour se protéger du grand banditisme ou du terrorisme. C’est ce que nous dénonçons depuis des années avec d’autres associations : la criminalisation de la pauvreté.

Et en plus, comme c’est une entreprise privée qui se vente de 350 millions de bénéfice en 2014, le gouvernement ne peut que se réjouir, car au moins, elle paie des taxes et des impôts alors que les ASBL ne paient rien !

La directive européenne votée il y a plus de 15 ans est donc d’application : la lutte contre la pauvreté doit être porteuse d’économie (c'est-à-dire profiter aux actionnaires)

NB : Cette décision a été applaudie en Flandres. 
 

Et pour en savoir plus : http://solidaire.org/articles/g4s-veut-creer-une-industrie-des-sdf




Liens utiles

+ Associations partenaires du Front commun des SDF
+ Sources d'informations
+ Associations
+ Infos
+ maisons d'accueil Bxl et Wallonie
Haut Bas