Bulletins du Front

Nos dossiers

Fermer Adresse de référence

Fermer Bruxelles

Fermer Denis Uvier

Fermer Flandre

Fermer France

Fermer Logement

Fermer Morts de la rue

Fermer Nos revendications

Fermer Squat

Fermer Videos

Fermer Wallonie

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
141 Abonnés
Nouvelles


 -  Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
+ Année 2010
+ Année 2009
+ Année 2008
+ Année 2007
Visites

 671487 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Nouvelles


Criminaliser les squatteurs - par jean le 14/03/2017 @ 12:39

        Jusqu'à présent, lorsque des personnes sans abri occupent un logement vide depuis longtemps, la police n'intervient que si le propriétaire adresse une plainte. Bien souvent si l'expulsion se fait dans le calme, il n'y a aucune poursuite. De plus, si le nouveaux habitants ont pris la précaution de ne pas laisser de traces d'effraction et surtout s'ils ont versé une somme modique - même 10 € - au propriétaire avec mention " pour la location de l'immeuble rue x... pour le mois de..."., la police ne peut rien faire. Et même si le propriétaire dépose plainte, la réponse de la police sera : "Monsieur, il s'agit ici d'un locataire qui a payé sa location. Si ce n'est pas assez, vous devez aller en justice de paix, et ps chez nous !!!  Cela s'appelle une occupation "à la Bolognaise". L'avantage, c'est d'avoir du temps et de pouvoir négocier.

       Or, depuis des années, le feu couve en Flandres, ils veulent que toute occupation non autorisée soit considérée comme infraction grave : violation de domicile, destruction de matériel, mise en danger etc... Et pour chaque accusation, il y a une peine, si pas l'emprisonnement. Hier, le ministre Koen Geens vient de déclarer que ce type d'occupation se multiplie et devient nuisible pour la population. C'est pourquoi, avant Pâques il veut prendre des décisions.

       Il y a plus de 10 ans que la Flandres en parle, mais cette fois, le danger est plus grave du fait de la composition du gouvernement.

        S'il veut également pénaliser les personnes qui squattent "à la bolognaise", cela devient grave, car il y a contradiction entre lui et la loi qui régit les conflits entre locataires et propriétaires.

Nous avons toujours favorisé les occupations à la bolognaise dans la mesure du possible, mais cela devient de plus en plus difficile. Par contre d'autres associations préfèrent la négociation avec le propriétaire, en s'engageant a assurer la sécurité et l'ordre dans le logement.




Liens utiles

+ Associations partenaires du Front commun des SDF
+ Sources d'informations
+ Associations
+ Infos
+ maisons d'accueil Bxl et Wallonie
Haut Bas